Prêt à jeter, un documentaire sur l’obsolescence programmée…

… ou comment nous avons fabriqué notre société de consommation.
Dans ce document, une question est posée et a retenue mon attention : Où est l’éthique lorsque l’on conçoit un produit pour qu’il tombe en panne? Car c’est effectivement ce qu’il se passe, les produits sont en majeur partie fabriqués pour une durée déterminée au-delà de laquelle il faut les jeter et racheter un produit neuf. Cette logique d’obsolescence programmée conduit à un gaspillage monumental et surtout à la pollution des pays du Tiers-Monde qui reçoivent tous les déchets dont nos sociétés capitalistes ne savent plus que faire. Le discours de la croissance à tout prix montre ici ses limites. Serge Latouche, interviewé dans le reportage, porte une révolution culturelle provocante : la décroissance. Ce concept s’appuie sur une volonté de sortir d’une logique de la démesure. Il s’agit de réduire son empreinte en consommant moins et mieux, en limitant le gaspillage. Ainsi, l’individu se libère du temps libre pour développer d’autres formes de richesses telles que le savoir et l’amitié parmi d’autres.

Publicités

In Transition, en route vers une société plus résiliente

Je me fais le relais du film de présentation de ce mouvement de Transition né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la ville de Totnes. L’idée est d’inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville ou quartier d’une ville) à prendre conscience du pic pétrolier, de ses profondes conséquences, et de l’urgence de s’y préparer en mettant en place des solutions. Au lieu d’attendre les réelles prises de position et les décisions des pouvoirs publics en faveur de la protection de l’environnement, les citoyens agissent pour le bien-être et le développement de leur communauté. Ce mouvement a fait ses preuves. Comme vous le verrez dans le documentaire, les initiatives sont couronnées d’un tel succès que les pouvoirs publics viennent à la rencontre de leur population pour participer au mouvement et le soutenir. Les propositions de changement viennent des citoyens, la communication est ascendante et ça marche!

Si vous avez envie d’agir à votre échelle et maintenant, il n’y a plus qu’un pas à franchir: découvrir le mouvement In Transition et son Guide des initiatives de Transition et participer au groupe Objectif résilience pour discuter sur le mouvement, les évènements, la recherche de participants, le partage de ressources et la coordination d’efforts aux niveaux régionaux et nationaux.

Un site internet pour en savoir plus http://villesentransition.net/

In Transition 1.0 from Transition Towns on Vimeo.

Manifestation originale anti gaz de schiste sur les Champs-Elysées

A gaz « non conventionnels », protestation inhabituelle. Le collectif Sauvons les riches a organisé à Paris, tôt ce mercredi matin sur les Champs-Elysées, une opération de protestation contre les forages d’exploration à la recherche de gaz de schiste prévus en France. Pour sensibiliser aux dangers de l’exploration des gaz de schiste, le collectif a choisi de brandir chapeaux de cow-boys, chemises texanes et casques de chantier pour faire un clin d’œil au Texas, où est née la polémique sur l’extraction de ces gaz. Présents sous la ville de Fort Worth, ils auraient provoqué une pollution des eaux. Résultat : des résidus du gaz ainsi que des produits chimiques utilisés pour son extraction s’insinuent dans l’eau du robinet. Un scandale dénoncé par le documentariste Josh Fox  dans son film Gasland. Ambiance faux forage et « Sarko, dégaz! ».


Une pétition « Gaz de schiste : non merci! » a été mise en place par José Bové sur http://www.petitions24.net. Pour la signer, cliquez ici .

Une projection de Gasland est prévue le 13 février à Paris.