Le scandale du gaspillage alimentaire

Dimanche soir dernier le 3 juin était diffusé le premier volet de la série documentaire de France 5 sur le gaspillage et les scandales alimentaires. Les quantités de nourriture jetées chaque année sont effarantes. En cause, un système économique où il est plus rentable de jeter que de donner.

Au cours du reportage, on  apprend notamment et j’en ai été plutôt choquée que les dates limites de consommation incitent les grandes enseignes de supermarché à jeter leurs produits environ 7 jours avant la date limite de consommation pour montrer la réelle fraîcheur des produits vendus.

Une aberration contre laquelle certains s’engagent en mettant en place des systèmes alternatifs efficaces. A nous de nous demander pourquoi ces solutions ne deviennent pas la norme.

De nombreux mouvements et initiatives locales se mettent en place pour proposer des solutions viables et alternatives à ce système déficient.

Parmi eux, le documentaire cite :

  • Les Paniers de la mer récupèrent les invendus de poissons à la criée, les préparent pour les distribuer aux associations caritatives d’aide alimentaire aux plus démunis. A la préparation, ce sont 4 salariés permanents et une vingtaine de personnes en réinsertion qui s’activent, fiers du rôle qu’ils jouent par le biais de cette activité. Article détaillé sur Terra Eco
  • Le réseau des épiceries solidaires lutte contre l’exclusion en proposant à ceux qui n’y ont pas toujours accès un magasin d’alimentation générale avec des produits valant autour de 20% du prix usuel.  Cette participation financière symbolique de la part des bénéficiaires est une façon de participer à la dignité des personnes qui se sentent ainsi moins redevables. Interview de Guillaume Bapst, créateur du réseau des épiceries solidaires
  • Le mouvement alternatif et militant des Freeganers dont le mode d’alimentation principal est basé sur la récolte de produits gratuits dans les containers à déchets. Il démontre ainsi l’absurdité du gaspillage alimentaire pratiqué dans nos sociétés.
  • Et pour finir une initiative bien vue que je ne connaissais pas jusqu’alors : La Tente des Glaneurs. Cette association, née à Lille en décembre 2010, a pour principe de collecter les invendus des commerçants des marchés afin de les distribuer à ceux qui en ont besoin à la fin. La  distribution est assurée par un réseau de bénévoles.

Rendez-vous pour un autre épisode sur France 5 dimanche 10 juin à 20h35 : Les dessous des produits frais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s