Ma sélection TV/radio de la semaine du 14 au 20 février 2015

Documentaire, le Bonheur au travail de Martin Meissonnier

Documentaire, le Bonheur au travail de Martin Meissonnier

Entreprise responsable, bonheur au travail, intrapreneuriat, précarisation des classes moyennes, le programme est dense.

Dans la semaine, le documentaire de Frédéric Brunnquell, « Classe moyenne, des vies sur le fil », feuilleton intime en 3 volets, qui donne la parole aux familles des classes moyennes que la crise précarise toujours plus, sera diffusé sur Arte. Côté radio, France Culture consacre plusieurs émissions au monde de l’entreprise dans le cadre d’une semaine dédiée avec notamment une émission sur l’intrapreneuriat, une autre sur l’entreprise responsable. Le travail sera également à l’honneur avec la présentation du documentaire « Le bonheur au travail » sur France Inter.

LUNDI :

15h sur France Culture

L’émission « Modes de vie, mode d’emploi » présente l’intrapreneuriat : je crée une boîte dans ma boîte avec Véronique Bouchard, l’auteur du livre Intrapreneuriat : innovation et croissance : entreprendre dans l’entreprise aux éditions Dunod.

20h05 sur France Inter

Kathleen Evin dans l’Humeur vagabonde recevra Martin Meissonnier pour son documentaire « Le bonheur au travail ». Diffusion sur Arte le 24 février à 20h50.

MARDI :

15h sur France Culture

L’émission « Tout un monde » revient sur la longue marche vers l’entreprise globalement responsable en présence d’Olivier Maurel, professeur associé à l’université Paris XII Val-de-Marne et consultant du CCFD-Terres Solidaires et de Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif Ethique sur l’éthique.

20h50 sur Arte

Le documentaire « Classe moyenne, des vies sur le fil » se consacre à quatre familles à Lille, Nancy, Lyon et Paris qui font partie de la « petite classe moyenne » comme l’appelle le réalisateur Frédéric Brunnquell. Cette petite classe moyenne fait toujours partie de la fameuse classe moyenne mais fait face à une précarisation croissante. Pour ces familles, travailler plus pour gagner plus ne veut plus rien dire. Seule planche de salut, leur capacité de résilience qui leur permettra de s’adapter en permanence aux situations qui évoluent et à cette crise qui dure…

Bonne semaine.

Changer de vie ici et maintenant, une utopie concrète

 

Un million de révolutions tranquillesLes défricheurs 

Pour ceux qui se demandent comment en tant que citoyens ils peuvent changer la société dans laquelle ils vivent, qui s’intéressent aux initiatives que d’autres citoyens mettent en œuvre partout dans le monde pour créer une société plus solidaire ou pour les autres qui se demandent bien qui peuvent être ces pionniers de nouveaux modes de vie, trois lectures foisonnantes et optimistes, qui donnent des idées et renforcent l’envie d’agir et de s’engager pour le changement social:

  • Un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier, aux éditions Les liens qui libèrent
  • Les défricheurs, voyage dans la France qui innove vraiment d’Eric Dupin, aux éditions La découverte
  • Le Tour de France des alternatives d’Emmanuel Daniel, aux Editions du Seuil en partenariat avec La Pile, association qui édite Reporterre, le quotidien de l’écologie.

De simples citoyens, aspirant à vivre autrement et mieux dans un monde plus juste, ont décidé de reprendre en main les enjeux qui les concernent au niveau local, sans attendre les politiques publiques. Ils expérimentent, ils innovent et créent dans leur environnement proche le monde qu’ils souhaiteraient voir à grande échelle. Loin de l’utopie, ils réinventent concrètement leur quotidien et s’attachent à faire changer leur monde avec pragmatisme et exigence sociale et écologique.

Ils se détachent du modèle productiviste et consumériste. Ils inventent de nouveaux rapports aux autres, à la politique, à l’économie, à la propriété, à la nature… Ils proposent une alternative au mode de vie et d’organisation contemporains, riche de coopérations, de convivialité, de partage, de démocratie et de joie de vivre.

Les champs investis par cette révolution tranquille et invisible sont aussi vastes que variés : agriculture paysanne, alimentation et circuits de distribution, habitat partagé, éducation populaire, santé accessible à tous, énergies renouvelables, entreprises coopératives…

Dans leurs témoignages, les journalistes ont semblent-ils été surpris de la vitalité de ces actions citoyennes qui se développent dans toutes les régions de France et du monde. Elles ne sont pas forcément connectées entre elles mais ces initiatives répondent toutes à ce même souhait de construire et de vivre dans une société plus juste, plus écologique et plus collaborative.

Ses lectures porteuses d’espoir et de vie pourraient bien faire prendre conscience à chaque citoyen de ses forces et lui donner les moyens à son échelle et selon ses affinités de contribuer à transformer la société. La citation tant répétée de Gandhi « Sois toi-même le changement que tu souhaites voir dans le monde » est encore et toujours d’actualité. N’attendons pas que les autres agissent pour nous car à ce jeu-là on peut s’attendre longtemps.

Lire plus

L’article dédié au livre « Un million de révolutions tranquilles » sur le blog du Monde « Même pas mal »

Lire l’article de Reporterre sur le premier livre de sa collection : « Le tour de France des alternatives »

Lire la critique du livre « Les Défricheurs » par Alternatives économiques

Et je vous invite à relire l’article « Et si l’action locale pouvait changer le monde ?« .