Changer de vie ici et maintenant, une utopie concrète

 

Un million de révolutions tranquillesLes défricheurs 

Pour ceux qui se demandent comment en tant que citoyens ils peuvent changer la société dans laquelle ils vivent, qui s’intéressent aux initiatives que d’autres citoyens mettent en œuvre partout dans le monde pour créer une société plus solidaire ou pour les autres qui se demandent bien qui peuvent être ces pionniers de nouveaux modes de vie, trois lectures foisonnantes et optimistes, qui donnent des idées et renforcent l’envie d’agir et de s’engager pour le changement social:

  • Un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier, aux éditions Les liens qui libèrent
  • Les défricheurs, voyage dans la France qui innove vraiment d’Eric Dupin, aux éditions La découverte
  • Le Tour de France des alternatives d’Emmanuel Daniel, aux Editions du Seuil en partenariat avec La Pile, association qui édite Reporterre, le quotidien de l’écologie.

De simples citoyens, aspirant à vivre autrement et mieux dans un monde plus juste, ont décidé de reprendre en main les enjeux qui les concernent au niveau local, sans attendre les politiques publiques. Ils expérimentent, ils innovent et créent dans leur environnement proche le monde qu’ils souhaiteraient voir à grande échelle. Loin de l’utopie, ils réinventent concrètement leur quotidien et s’attachent à faire changer leur monde avec pragmatisme et exigence sociale et écologique.

Ils se détachent du modèle productiviste et consumériste. Ils inventent de nouveaux rapports aux autres, à la politique, à l’économie, à la propriété, à la nature… Ils proposent une alternative au mode de vie et d’organisation contemporains, riche de coopérations, de convivialité, de partage, de démocratie et de joie de vivre.

Les champs investis par cette révolution tranquille et invisible sont aussi vastes que variés : agriculture paysanne, alimentation et circuits de distribution, habitat partagé, éducation populaire, santé accessible à tous, énergies renouvelables, entreprises coopératives…

Dans leurs témoignages, les journalistes ont semblent-ils été surpris de la vitalité de ces actions citoyennes qui se développent dans toutes les régions de France et du monde. Elles ne sont pas forcément connectées entre elles mais ces initiatives répondent toutes à ce même souhait de construire et de vivre dans une société plus juste, plus écologique et plus collaborative.

Ses lectures porteuses d’espoir et de vie pourraient bien faire prendre conscience à chaque citoyen de ses forces et lui donner les moyens à son échelle et selon ses affinités de contribuer à transformer la société. La citation tant répétée de Gandhi « Sois toi-même le changement que tu souhaites voir dans le monde » est encore et toujours d’actualité. N’attendons pas que les autres agissent pour nous car à ce jeu-là on peut s’attendre longtemps.

Lire plus

L’article dédié au livre « Un million de révolutions tranquilles » sur le blog du Monde « Même pas mal »

Lire l’article de Reporterre sur le premier livre de sa collection : « Le tour de France des alternatives »

Lire la critique du livre « Les Défricheurs » par Alternatives économiques

Et je vous invite à relire l’article « Et si l’action locale pouvait changer le monde ?« .

Pour l’environnement, on passe à l’acte? – revue de presse du 14 au 24 octobre

Protéger l’environnement, chacun le fait à sa manière : en dénonçant les pratiques qui lui portent atteinte, en recyclant, en réparant, en faisant du vélo, etc. Le tout est de passer à l’action.

TRANSITION_Suivez l’aventure Eotopia lancée par Benjamin et Yazmin sur les terres agricoles de Gérard à Hounoux dans l’Aude : un projet de communauté sans argent, éco-lieu végétalien où « tout sera gratuit, dénué d’échanges commerciaux ».

Le système d’exploitation libre Emmabuntüs, né dans une communauté Emmaüs et conçu pour le reconditionnement d’ordinateurs,  est peu à peu devenu une solution pour d’autres associations de lutte contre la pauvreté et la fracture numérique. Emmabuntüs ou l’informatique au service de l’humanitaire.

Faites un petit tour dans les coulisses de la ressourcerie l’Interloque en plein cœur de Paris : à la fois centre de tri et boutique, l’endroit privilégie autant que possible le réemploi, plus écolo que le recyclage.

Après les composteurs d’immeubles, un compost de quartier vient d’être mis en place dans le jardin de la maison des associations du 12ème arrondissement de Paris, ouvert à tous les habitants du quartier qui le souhaitent, sur inscription.

Compost de quartier - Paris 12ème

Compost de quartier – Paris 12ème

Réparer pour moins jeter, tel est le concept des repair cafés. Lieux stables ou éphémères, ce sont des lieux de rassemblement où se côtoient professionnels et bénévoles experts en réparation et les citoyens que la démarche attire.

ENVIRONNEMENT_ Dans la sélection alternative de la semaine d’Anne-Sophie Novel sur son blog « Même pas mal » du Monde, découvrez l’impressionnante vidéo extraite du documentaire Chasing-Ice qui relate la fonte d’un glacier. Et pleins d’autres choses encore.

 

L’Ademe a sélectionné pour nous les temps forts de la semaine. Au programme : journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, adoption de la loi sur la transition énergétique, familles à énergie positive, étude prospective sur la gestion des déchets d’emballages et de papiers graphiques à l’horizon 2030.

Dans le cadre de sa campagne sur la pêche au thon, Greenpeace dénonce les méthodes des pêcheurs de thon avec une vidéo d’un lanceur d’alerte sur la réalité de ce qui se passe en mer.  A ce propos, je vous invite à revoir la BD de Pénélope Bagieu sur le chalutage profond réalisée pour l’association Bloom (qui œuvre pour la conservation marine au travers la sensibilisation et la médiation scientifique des problématiques environnementales).

 

Mort de Suni et avec lui, le dernier espoir de survie d’une espèce de rhinocéros blancs.

TRAVAIL_Et si on imaginait la fin de l’emploi? nous propose la chronique de Vincent Liegey sur Reporterre. De son côté, dans son article « 10 pistes pour réinventer le travail », Anne-Sophie Novel fait la synthèse d’interrogations et de réflexions autour de l’emploi et du travail de demain. Un ouvrage y a attiré mon attention « Eloge du carburateur » de l’ex-universitaire américain Matthew Crawford qui a tout plaqué pour ouvrir un atelier de motos, présenté comme un essai jubilatoire sur la notion de travail.

AGRICULTURE_Des paysans de la Confédération paysanne sont en grève de la faim depuis le 15 octobre pour soutenir une agriculture de proximité. En effet, le changement des conditions d’octroi des subventions de la Politique agricole commune (PAC) et la Loi d’avenir agricole a la fâcheuse tendance à exclure les petits paysans et à faire la part belle aux grosses exploitations industrielles.

MOBILITE_L’usage du vélo à grande échelle pour remédier à la pollution. Un condensé d’initiatives du classique service de livraison à vélo au Sperm bike pour les livraisons de la banque de sperme de Copenhague par le blog du Monde, lesdébatsdudd.

SITE A DECOUVRIR_On passe à l’acte, un site qui met en valeur les initiatives positives des citoyens qui passent à l’action pour une société plus écologique et solidaire. Des projets vivants, à taille humaine et inspirants. Mention spéciale pour le bandeau qui défile en page d’accueil et qui présentent les portraits de ceux qui ont décidé de passer à l’acte.

Quelle place pour l’écologie? – Revue de presse du 6 au 12 octobre 2014

La semaine passée, j’ai sélectionné quelques infos pour vous. Dans cette revue, on parle consommation collaborative, transition énergétique, écologie, travail, économie, mobilité.

INITIATIVES_ Les fruits du voisin consiste à échanger des fruits entre voisins. L’opération a particulièrement bien pris à Fontenay-les-Briis dans l’Essonne où l’on troque non seulement les fruits, mais aussi les légumes, les confitures et les boutures, un vrai troc végétal.

L’échange entre voisins porte aussi sur les outils de bricolage ou de jardinage, des ustensiles de cuisine, des livres, un accès WiFi, etc… En témoigne les 100 sites existants, recensés par le blog de la consommation collaborative. Mention spéciale pour le projet suisse Pumpipumpe découvert sur le blog Ecoloinfo, traduit par « prête moi ta pompe à vélo », qui invite à coller sur sa boîte aux lettres des stickers indiquant les objets que l’on veut bien à prêter à ses voisins. Non seulement pratiques, les autocollants sont vraiment sympas.

Pumpipumpe

Le Fairphone, smartphone équitable est-il une alternative crédible ? C’est la question que pose le site Eco-sapiens, sur une actualité originale du site Ecoconso.be.

EVENEMENTS_Lundi soir 6 octobre, Reporterre organisait une rencontre sur le thème porteur d’espoir de « L’écologie au cœur de la reconstruction politique ». Au programme, une réflexion sur la nécessaire reconstruction voire refondation de la politique. Le succès a été au rendez-vous avec un théâtre Dejazet qui a fait salle comble. Lire le compte-rendu

Mardi et mercredi 7 et 8 octobre, le Forum du nouveau monde organisé par l’OCDE s’interrogeait sur l’avenir du travail, sur ce que devient l’innovation et son rôle dans le changement de nos sociétés, sur l’Europe de demain et sur l’importance de pérenniser le progrès humain et renforcer la résilience. Beau programme. Le débat d’idée, sera-t-il poursuivi d’actions cohérentes et réellement porteuses d’avenir ?

ENTREPRISE_Mardi toujours, la Tribune a dressé le portrait type du patron français selon une étude menée par l’Institut français du gouvernement des entreprises (IFGE, créé par l’EMLYON Business School) entre 1992 et 2012 : homme, 53 ans, formation d’élite. La voilà la raison du blocage relatif à l’évolution des modes de production et des pratiques managériales. Ils viennent tous du même sérail, sont tous formés aux mêmes méthodes et reproduisent les mêmes schémas et organisations d’entreprise. Le mode de pensée capitaliste est ainsi reproductible à l’infini.

ENERGIE_Le débat sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim refait surface à l’heure où les parlementaires discutent du projet de loi de transition énergétique. Profitons-en pour signer la pétition, pour que le chef de l’Etat français honore son engagement pris lors de la campagne présidentielle de 2012.

Ce fameux projet de loi ne fait d’ailleurs pas l’unanimité au sein des ONG qui doutent de ses réelles avancées. Décryptage par Novethic

Dans son ouvrage « Gaz de schiste, le vrai du faux », Olivier Blond, journaliste invite à s’interroger sur l’opportunité de l’exploitation des gaz de schiste au regard de la véritable ruée vers l’or dont certains Etats américains ont fait l’objet.

MOBILITE_La couverture médiatique n’est pas la même que pour le Mondial de l’automobile bien sûr, mais quelques voix s’élèvent en faveur d’une autre approche de la mobilité. L’ouvrage « Critique de la raison automobile » de Florent Bussy propose de remettre l’automobile à sa place. Pour mieux comprendre ce que cela signifie, lisez son interview ici. Philippe Descamps quant à lui, livre dans le Monde diplomatique de septembre un article intitulé Plaidoyers pour la bicyclette qui explique entre autres les raisons du désamour des Français pour la bicyclette.

PHOTO CHOC_Ce n’est pas du Paris Match mais cela produit son effet ces photos bouleversantes de pollution plastique aux Maldives qui montrent un envers du décor loin d’être idyllique et de 35 000 morses réfugiés climatiques, entassés sur une plage d’Alaska faute de banquise.

35 000 morses réfugiés climatiques sur une plage d’Alaska faute de banquise

SITE WEB_ http://www.nuitfrance.fr : un site dédié à la lutte contre la pollution lumineuse que nous fait découvrir le blog Ecoloptimiste, chroniques de l’écologie heureuse.

L’ECONOMISTE JEAN GADREY prend la parole_Je terminerais par cette grande et grave question posée par  l’économiste Jean Gadrey dans le Monde diplomatique d’octobre : Faut-il vraiment payer toute la dette ?

Ce même Jean Gadrey qui ne cache pas sa consternation vis-à-vis du modèle économique high-tech et productiviste, prôné par Jeremy Rifkin dans son nouveau livre « La nouvelle société du coût marginal zéro ».

plaidoyer pour l'herboristerieNATURE_Un ouvrage a récemment attiré mon attention en librairie : Plaidoyer pour l’herboristerie qui invite à comprendre et défendre les plantes médicinales en tant que médecine alternative et naturelle. Il oriente, et c’est ce qui m’a plu, vers les outils nécessaires pour apprivoiser les plantes et l’herboristerie.

 

J’ai lu pour vous : La Troisième Révolution industrielle de Jérémy Rifkin

Bénévole pour les Amis de la Terre à Paris, j’ai récemment écrit un article pour leur journal La Baleine. Retrouvez-moi dans le numéro de mars 2013 dédié à la transition énergétique, en page 15 dans la rubrique Coin des livres. J’y présente l’ouvrage La Troisième Révolution industrielle de Jeremy Rifkin, qui propose sa vision de la transition énergétique.

Emission Yourope spéciale décroissance sur Arte

L’émission d’Arte, Yourope dresse un état des lieux sur la décroissance en Europe.

Au programme, la conférence des décroissants à Venise avec des intervenants du monde entier dont l’économiste Serge Latouche et Rob Hopkins à l’initiative des villes en transition en Grande Bretagne.

Berceau du mouvement Villes en transition, Totnes a engagé sa transition depuis 2006 et l’initiative s’applique dans tous les domaines de la vie économique et sociale. Saviez-vous également que la ville de Bristol a notamment créé une nouvelle monnaie locale, la Bristol Pound?

Lire la suite

L’Alter Eco Festival 2012, un festival éco-conçu

Au programme de la troisième édition de l’Alter Eco Festival, de la musique, du commerce équitable, du développement durable, de la sensibilisation à la protection de l’environnement et de la convivialité pour mot d’ordre.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vivre cet évènement qui semble particulièrement festif et fédérateur. Organisé par Alter Eco, acteur majeur du commerce équitable en France, rien ne semble laissé au hasard, avec entre autres un village associatif rassemblant des partenaires de choix pour la sensibilisation au commerce équitable et au respect de l’environnement, le choix de d’une restauration bio, locale et équitable, la mise en place du tri sélectif, la sensibilisation des artistes et prestataires aux éco-gestes, un Bilan Carbone© et la compensation des émissions générées par un programme de reforestation en Amazonie Péruvienne, etc.

Lire la suite

Tesco : l’étiquetage carbone en grand distribution prend du plomb dans l’aile

En Angleterre, l’enseigne Tesco a décidé de ne plus poursuivre son programme d’étiquetage carbone qui coûte cher et dont les retours sur investissement sont trop lents. La concurrence n’aurait pas suivi l’initiative pour permettre aux clients de faire leur choix en toute connaissance de cause. Dommage !
Lire l’article
Découvrez Mes courses pour la planète

Le plan « Energie 2050 » de la Commission européenne très voire trop conservateur

Prise de position de Yannick Jadot, député européen Les Verts, que je rejoins. Un manque de progressisme flagrant nous prive en effet du changement salvateur et d’une évolution vers une société plus durable et responsable de notre environnement.

Lire l’article

« Cradle to Cradle » – Une nouvelle marque certifiée

Selon la vision de l’architecte et styliste industriel William McDonough et du chimiste allemand Michael Braungart dans leur ouvrage « Cradle to cradle » (un nouveau concept marketing est né!), tous les produits fabriqués doivent être totalement recyclables ou biodégradables afin de pouvoir être réutilisés, enfouis, compostés ou incinérés sans risques.

Pour concrétiser leur philosophie, le livre est imprimé sur un « papier » fait de résines plastiques et de substances inorganiques qui est imperméable et solide mais intégralement recyclable. A quand la lecture dans son bain, d’un livre pas forcément fait pour bébé!

La marque de certification C2C est née de ce mouvement pour le recyclage en boucle. Plutôt que de chercher à réduire la consommation, il veut susciter une nouvelle révolution industrielle : il s’agirait de réinventer les processus industriels afin de produire des solutions propres et de créer une industrie où « tout est réutilisé – soit retourné au sol sous forme de ‘nutriments biologiques’ non toxiques, soit retourné à l’industrie sous forme de ‘nutriments techniques’ pouvant être indéfiniment recyclés ». L’objectif est de remodeler l’industrie et l’architecture en imitant l’équilibre des écosystèmes naturels. Cela peut sembler un rêve impossible, mais des sociétés du Fortune 500 qui savent ce qu’elles veulent travaillent déjà avec lui.

Pour en savoir plus