En 2015, ne lâchez rien!

Voir l'image sur Twitter

Au regard de la tragique actualité qui nous frappe, je ne vous inciterais jamais assez en cette année 2015 à vous exprimer, à échanger, à discuter autour de vos idées pour les faire avancer et les faire mûrir dans une société ouverte aux autres et pacifiée. Donnez corps à vos projets les plus fous et les plus engagés pour la nature, la culture, la beauté et la solidarité. N’ayez pas peur de dire, écrire ou dessiner ce que vous pensez, de faire de la politique, d’informer, de communiquer pour grandir tout simplement.

Ils ont voulu abattre la liberté d’expression. Ils ne feront que la renforcer. Notre réponse à la violence doit être le foisonnement des idées et des échanges, doit être l’envie de faire surgir des débats aujourd’hui absents des médias. Et enfin notre réponse doit être la joie et le rire.

Le radicalisme et la violence sont tout sauf une solution porteuse de changement. Qu’on se le dise et que cela soit proclamé, répété encore et toujours. Ils poussent au contraire au repli et au communautarisme car ils font naître un sentiment d’incompréhension et d’insécurité.

Il en va du rôle des médias d’aller au fond des sujets, d’éviter à tout prix l’écueil des amalgames et de la simplification. Il faut cesser d’infantiliser les citoyens et de croire qu’ils ne sont pas intelligents. Il est nécessaire de leur faire prendre la mesure de leur responsabilité dans le cours des évènements et de les inciter à prendre leur vie en main.

Chacun doit être en mesure de penser par soi-même, de réfléchir et de se faire sa propre idée. Personne ne doit se laisser dicter ce qu’il doit dire et penser et encore moins par l’intimidation et la peur. La peur ne doit pas avoir sa place dans notre société.

En un mot, en 2015, ne lâchez rien !

Voir l'image sur Twitter

La sélection télé du week-end de Communication en transition

3 documentaires à ne pas manquer. A revoir dès que possible en replay.

Déchiffrage – Chômage, l’éternel retour ? diffusé mardi 4 février sur Arte

Le magazine Déchiffrage d’Arte, en partenariat avec Alternatives économiques dresse un portrait éloquent du grand méchant « chômage », apanage de nos économies capitalistes. Perdurera, perdurera pas telle est la grande question que tout le monde se pose. La réponse, enfin en partie, est dans le documentaire. Allez-y, foncez, regardez-le sans plus tarder, il est disponible sur Arte+7 jusqu’à mardi.

« Moins, c’est mieux ? » diffusé vendredi 07 février sur Arte

Au programme, moins de croissance pour une vie meilleure. Ce documentaire part du constat qu’il est difficile aujourd’hui de renoncer et d’échapper à la société de croissance qui est partout prégnante. Il explore ensuite différentes initiatives personnelles et communautaires en faveur de la transition. Il présente des modes de vie plus compatibles avec l’humain et la nature. Il invite à privilégier et développer les liens de proximité et ne pas toujours aller chercher ailleurs ce que l’on peut contribuer à construire sur place, autour de nous. En témoigne notamment le mouvement Villes en transition, initié dans la petite ville de Totnes en Angleterre.

Voir mon article sur le mouvement Villes en transition

« Françoise Giroud, autoportrait » diffusé vendredi 7 février sur France 3

Je connaissais l’éminent nom, je ne connaissais pas en détail le riche parcours plutôt intimidant de cette femme au caractère bien trempé. Fondatrice du journal l’Express avec Jean-Jacques Servan Schreiber, elle avait  à cœur d’informer et de diffuser l’information fusse-t-elle à l’encontre de ce l’Etat français souhaitait faire savoir à l’époque. Ce documentaire est basé sur un ouvrage qu’elle n’avait jamais publié et que l’on pensait détruit jusqu’à ce que la journaliste Alix de Saint-André retrouve sa trace…

Vulgariser et diffuser l’information au plus grand nombre qu’elle qu’elle soit était son métier, comme elle a pu le dire au détour d’une interview. Une devise à méditer.

Informer n’est pas communiquer ou quel rôle jouent les nouvelles technologies et l’Internet dans l’évolution de la communication?

Université de la Terre 2 avril 2011 – épisode 2
Restitution non objective de la conférence « Comment les nouvelles technologies changent-elles le monde ? »
Parmi les trois intervenants, Dominique Wolton, directeur de l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) s’est rapidement démarqué en nous soumettant avec force d’arguments et de conviction une partie de sa théorie concernant le rôle de l’Internet sur l’évolution de la communication.

Lire la suite