Changer de vie ici et maintenant, une utopie concrète

 

Un million de révolutions tranquillesLes défricheurs 

Pour ceux qui se demandent comment en tant que citoyens ils peuvent changer la société dans laquelle ils vivent, qui s’intéressent aux initiatives que d’autres citoyens mettent en œuvre partout dans le monde pour créer une société plus solidaire ou pour les autres qui se demandent bien qui peuvent être ces pionniers de nouveaux modes de vie, trois lectures foisonnantes et optimistes, qui donnent des idées et renforcent l’envie d’agir et de s’engager pour le changement social:

  • Un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier, aux éditions Les liens qui libèrent
  • Les défricheurs, voyage dans la France qui innove vraiment d’Eric Dupin, aux éditions La découverte
  • Le Tour de France des alternatives d’Emmanuel Daniel, aux Editions du Seuil en partenariat avec La Pile, association qui édite Reporterre, le quotidien de l’écologie.

De simples citoyens, aspirant à vivre autrement et mieux dans un monde plus juste, ont décidé de reprendre en main les enjeux qui les concernent au niveau local, sans attendre les politiques publiques. Ils expérimentent, ils innovent et créent dans leur environnement proche le monde qu’ils souhaiteraient voir à grande échelle. Loin de l’utopie, ils réinventent concrètement leur quotidien et s’attachent à faire changer leur monde avec pragmatisme et exigence sociale et écologique.

Ils se détachent du modèle productiviste et consumériste. Ils inventent de nouveaux rapports aux autres, à la politique, à l’économie, à la propriété, à la nature… Ils proposent une alternative au mode de vie et d’organisation contemporains, riche de coopérations, de convivialité, de partage, de démocratie et de joie de vivre.

Les champs investis par cette révolution tranquille et invisible sont aussi vastes que variés : agriculture paysanne, alimentation et circuits de distribution, habitat partagé, éducation populaire, santé accessible à tous, énergies renouvelables, entreprises coopératives…

Dans leurs témoignages, les journalistes ont semblent-ils été surpris de la vitalité de ces actions citoyennes qui se développent dans toutes les régions de France et du monde. Elles ne sont pas forcément connectées entre elles mais ces initiatives répondent toutes à ce même souhait de construire et de vivre dans une société plus juste, plus écologique et plus collaborative.

Ses lectures porteuses d’espoir et de vie pourraient bien faire prendre conscience à chaque citoyen de ses forces et lui donner les moyens à son échelle et selon ses affinités de contribuer à transformer la société. La citation tant répétée de Gandhi « Sois toi-même le changement que tu souhaites voir dans le monde » est encore et toujours d’actualité. N’attendons pas que les autres agissent pour nous car à ce jeu-là on peut s’attendre longtemps.

Lire plus

L’article dédié au livre « Un million de révolutions tranquilles » sur le blog du Monde « Même pas mal »

Lire l’article de Reporterre sur le premier livre de sa collection : « Le tour de France des alternatives »

Lire la critique du livre « Les Défricheurs » par Alternatives économiques

Et je vous invite à relire l’article « Et si l’action locale pouvait changer le monde ?« .

Publicités

Initiatives au service de la transition – sélection presse novembre 2014

Je m’intéresse de près aux alternatives et à toutes les initiatives économiques, sociales, innovantes, locales,  qui permettront le changement vers une société plus solidaire et respectueuse de l’environnement.

Et si l’action locale pouvait changer le monde? Si vous en doutiez, d’autres se mettent en marche pour rendre la vie meilleure. La question est soulevée par un article de Télérama qui dresse un panorama de ce qui se fait et propose des lectures pour bien prendre la mesure du phénomène et se lancer à notre tour.

A LA UNE_Grenoble sera la première ville de France sans publicité. Décision salutaire qui mérite d’être soulignée.

Grenoble ville sans publicité en 2015

Présentation de l’initiative par la municipalité de Grenoble

 

CLIMAT_Mouvement de taille au niveau global: un accord Chine-Etats-Unis sur le climat a été annoncé. Qu’y a-t-il derrière? Décryptage par Novethic

ALIMENTATION, JARDINAGE, AGRICULTURE_Permaculture quand tu nous tiens! Lorsque l’on commence à s’y intéresser, la permaculture offre surprises sur surprises et des moments réjouissants comme lorsque j’ai découvert le keyhole ou jardin en trou de serrure originaire d’Afrique qui permet d’allier potager et compost et de contrôler l’arrosage.

Jardin partagé Nid du 12 - Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte

L’initiative Graines open source est née de la volonté de lutter contre le brevetage du vivant par les groupes agro-industriels et chimiques comme Monsanto en proposant des semences libres de droits ou de brevets. Pour que la partage de semences entre producteurs puisse rester possible et légal.

RESEAUX, NOUVELLES TECHNOLOGIES_Le Fairphone, smartphone équitable fait l’objet d’un article dans le Figaro suite à l’émission Cash Investigation sur France 2 sur les dessous de nos téléphones portables.

Insolite, la commune de Green Bank aux Etats-Unis est devenue un lieu de vie refuge pour les victimes d’hypersensibilité électromagnétique. La raison de cet engouement est la présence d’un téléscope qu’il ne faut pas perturber avec les ondes radios, téléphoniques et le Wi-Fi.

INFOGRAPHIE_ Comment créer un tiers-lieu ou lieu partagé (colocation de bureaux, centre d’affaires, télécentre, espace de coworking, atelier partagé, hackerspace ou fablab)? Un schéma pour appréhender les principes, les bonnes pratiques et les écueils à éviter.

tierslieu

CULTURE_Le bookcrossing veut faire du monde une bibliothèque. Son principe : faire circuler les livres en les relâchant dans la nature et en les offrant dans l’espace public à celles et ceux que ça intéresse. Eux-mêmes pourront par la suite relâcher le livre ou proposer d’autres livres… L’échange sans fin en somme.

ENERGIES RENOUVELABLES_Une éolienne sous licence libre que l’on pourra construire chez soi a été conçue par un bureau d’études lorrain. Cette petite éolienne au rendement stable même avec un vent irrégulier est installable en milieu urbain et en montagnes. Les plans seront disponibles en licence libre. La première phase du projet a été financée à hauteur de 8 216 euros sur le site de financement participatif Ulule.

REEMPLOI, RECYCLAGE_Récylum propose une nouvelle campagne sur le recyclage des lampes usagées que j’ai pu voir dans le métro parisien. En cas de doute au moment de jeter votre ampoule : www.malampe.org

A l’approche de Noël, pourquoi ne pas organiser une session de troc dans votre entreprise? Un bon moyen de créer de la convivialité dans les entreprises pour un minimum d’organisation. Ici et des conseils pour votre organisation.

A DECOUVRIR, A LIRE_Connaissiez-vous Alexandre Grothendieck, mathématicien brillant doublé d’un écologiste engagé avant la semaine dernière? Moi, non et ce personnage au parcours atypique et fascinant est sorti de l’oublià l’occasion de sa mort… Libération a tiré son portrait et Médiapart a rassemblé une sélection d’articles de tous horizons ici.

2 ouvrages de témoignages de citoyens qui ont choisi de passer à l’acte et de changer de vie. Ils l’ont fait et montrent que c’est bel et bien possible. Je n’ai pas dit facile!

Permaculture, nourrir la terre et guérir les hommes de Perrine et Charles Hervé-Gruyer. Découvrez la ferme du Bec Hellouin

Permaculture
Vivre la simplicité volontaire, histoire et témoignages de parcours singuliers, des personnes qui ont choisi de d’être plus heureux en vivant avec moins. Au passage, vous pourrez découvrir la maison d’édition Le pas de côté.

Et toujours de qualité, les sélections alternatives d’Anne-Sophie Novel sur son blog, Même pas mal. Sélection 11 et 12. Je ne résiste pas au plaisir de vous dévoiler la très belle image de sa sélection de la semaine #12.

Van Gohg Path

L’image de la semaine: la Van Gogh Path inaugurée cette semaine aux Pays Bas, une piste cyclable éclairée dans la ville de Nuenen en honneur à « la nuit étoilée » du peintre qui y a vécu

A bientôt.

Sélection TV de la semaine du 3 au 7 novembre 2014

Ce soir à 20h50, mon cœur balance entre Sacrée croissance! de Marie-Monique Robin sur Arte et Cash Investigation sur France 2 sur les dessous pas très reluisants de nos téléphones portables.


Mercredi sur Canal+ Cinéma à 20h50, pourquoi ne pas se laisser tenter par le blockbuster SF Snowpiercer le transperceneige, inspiré de la BD culte, pour les connaisseurs, de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette. Un huit-clos dans un train lancé à pleine vitesse, avec un décor apocalyptique et une vision terrifiante du futur et de l’humanité. Lire les critiques

Jeudi soir à 20h40, si tout comme moi, vous n’avez toujours pas vu le documentaire Le peuple migrateur de Jacques Perrin qui suit les oiseaux voyageurs, que vous avez accès à la chaîne UshuaiaTV et que vous avez envie de planer un peu, c’est le moment.

Bonne journée à tous et bonne semaine.

Pour l’environnement, on passe à l’acte? – revue de presse du 14 au 24 octobre

Protéger l’environnement, chacun le fait à sa manière : en dénonçant les pratiques qui lui portent atteinte, en recyclant, en réparant, en faisant du vélo, etc. Le tout est de passer à l’action.

TRANSITION_Suivez l’aventure Eotopia lancée par Benjamin et Yazmin sur les terres agricoles de Gérard à Hounoux dans l’Aude : un projet de communauté sans argent, éco-lieu végétalien où « tout sera gratuit, dénué d’échanges commerciaux ».

Le système d’exploitation libre Emmabuntüs, né dans une communauté Emmaüs et conçu pour le reconditionnement d’ordinateurs,  est peu à peu devenu une solution pour d’autres associations de lutte contre la pauvreté et la fracture numérique. Emmabuntüs ou l’informatique au service de l’humanitaire.

Faites un petit tour dans les coulisses de la ressourcerie l’Interloque en plein cœur de Paris : à la fois centre de tri et boutique, l’endroit privilégie autant que possible le réemploi, plus écolo que le recyclage.

Après les composteurs d’immeubles, un compost de quartier vient d’être mis en place dans le jardin de la maison des associations du 12ème arrondissement de Paris, ouvert à tous les habitants du quartier qui le souhaitent, sur inscription.

Compost de quartier - Paris 12ème

Compost de quartier – Paris 12ème

Réparer pour moins jeter, tel est le concept des repair cafés. Lieux stables ou éphémères, ce sont des lieux de rassemblement où se côtoient professionnels et bénévoles experts en réparation et les citoyens que la démarche attire.

ENVIRONNEMENT_ Dans la sélection alternative de la semaine d’Anne-Sophie Novel sur son blog « Même pas mal » du Monde, découvrez l’impressionnante vidéo extraite du documentaire Chasing-Ice qui relate la fonte d’un glacier. Et pleins d’autres choses encore.

 

L’Ademe a sélectionné pour nous les temps forts de la semaine. Au programme : journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, adoption de la loi sur la transition énergétique, familles à énergie positive, étude prospective sur la gestion des déchets d’emballages et de papiers graphiques à l’horizon 2030.

Dans le cadre de sa campagne sur la pêche au thon, Greenpeace dénonce les méthodes des pêcheurs de thon avec une vidéo d’un lanceur d’alerte sur la réalité de ce qui se passe en mer.  A ce propos, je vous invite à revoir la BD de Pénélope Bagieu sur le chalutage profond réalisée pour l’association Bloom (qui œuvre pour la conservation marine au travers la sensibilisation et la médiation scientifique des problématiques environnementales).

 

Mort de Suni et avec lui, le dernier espoir de survie d’une espèce de rhinocéros blancs.

TRAVAIL_Et si on imaginait la fin de l’emploi? nous propose la chronique de Vincent Liegey sur Reporterre. De son côté, dans son article « 10 pistes pour réinventer le travail », Anne-Sophie Novel fait la synthèse d’interrogations et de réflexions autour de l’emploi et du travail de demain. Un ouvrage y a attiré mon attention « Eloge du carburateur » de l’ex-universitaire américain Matthew Crawford qui a tout plaqué pour ouvrir un atelier de motos, présenté comme un essai jubilatoire sur la notion de travail.

AGRICULTURE_Des paysans de la Confédération paysanne sont en grève de la faim depuis le 15 octobre pour soutenir une agriculture de proximité. En effet, le changement des conditions d’octroi des subventions de la Politique agricole commune (PAC) et la Loi d’avenir agricole a la fâcheuse tendance à exclure les petits paysans et à faire la part belle aux grosses exploitations industrielles.

MOBILITE_L’usage du vélo à grande échelle pour remédier à la pollution. Un condensé d’initiatives du classique service de livraison à vélo au Sperm bike pour les livraisons de la banque de sperme de Copenhague par le blog du Monde, lesdébatsdudd.

SITE A DECOUVRIR_On passe à l’acte, un site qui met en valeur les initiatives positives des citoyens qui passent à l’action pour une société plus écologique et solidaire. Des projets vivants, à taille humaine et inspirants. Mention spéciale pour le bandeau qui défile en page d’accueil et qui présentent les portraits de ceux qui ont décidé de passer à l’acte.

La sélection télé du week-end de Communication en transition

3 documentaires à ne pas manquer. A revoir dès que possible en replay.

Déchiffrage – Chômage, l’éternel retour ? diffusé mardi 4 février sur Arte

Le magazine Déchiffrage d’Arte, en partenariat avec Alternatives économiques dresse un portrait éloquent du grand méchant « chômage », apanage de nos économies capitalistes. Perdurera, perdurera pas telle est la grande question que tout le monde se pose. La réponse, enfin en partie, est dans le documentaire. Allez-y, foncez, regardez-le sans plus tarder, il est disponible sur Arte+7 jusqu’à mardi.

« Moins, c’est mieux ? » diffusé vendredi 07 février sur Arte

Au programme, moins de croissance pour une vie meilleure. Ce documentaire part du constat qu’il est difficile aujourd’hui de renoncer et d’échapper à la société de croissance qui est partout prégnante. Il explore ensuite différentes initiatives personnelles et communautaires en faveur de la transition. Il présente des modes de vie plus compatibles avec l’humain et la nature. Il invite à privilégier et développer les liens de proximité et ne pas toujours aller chercher ailleurs ce que l’on peut contribuer à construire sur place, autour de nous. En témoigne notamment le mouvement Villes en transition, initié dans la petite ville de Totnes en Angleterre.

Voir mon article sur le mouvement Villes en transition

« Françoise Giroud, autoportrait » diffusé vendredi 7 février sur France 3

Je connaissais l’éminent nom, je ne connaissais pas en détail le riche parcours plutôt intimidant de cette femme au caractère bien trempé. Fondatrice du journal l’Express avec Jean-Jacques Servan Schreiber, elle avait  à cœur d’informer et de diffuser l’information fusse-t-elle à l’encontre de ce l’Etat français souhaitait faire savoir à l’époque. Ce documentaire est basé sur un ouvrage qu’elle n’avait jamais publié et que l’on pensait détruit jusqu’à ce que la journaliste Alix de Saint-André retrouve sa trace…

Vulgariser et diffuser l’information au plus grand nombre qu’elle qu’elle soit était son métier, comme elle a pu le dire au détour d’une interview. Une devise à méditer.

Les petits « riens » qui font que le monde change

Chaque jour, les médias livrent leur lot de nouvelles initiatives, tendances et autres évènements au service d’une économie plus sociale, plus solidaire, plus responsable. Voilà mon repérage de ces derniers mois …

TRANSITION ENERGETIQUE_ Dans le cadre du grand débat sur la transition énergétique, France Info a diffusé un cycle d’émissions sur la commune de Montdidier (Somme), véritable laboratoire de la transition énergétique.

ART PERFORMANCE ACTION_ Docnews, site au service de l’actualité de la communication, a présenté le 4 juin 2013, une artiste, Yolanda Dominguez, qui s’engage en faveur d’une production et d’une consommation plus responsable. Suite à  la catastrophe industrielle du Bengladesh du 24 avril 2013, elle a mis au point une performance morbide d’une vingtaine de minutes, baptisée Fashion victims. A proximité  des boutiques Mango, Zara et H&M Wizard sur la Gran Via de Madrid, vous pouviez voir de jeunes fashionistas étendues sur le sol, un pan de bitume les écrasant. http://www.docnews.fr/actualites/dans-monde,victimes-mode,36,17409.html

JARDIN POTAGER URBAIN_ Le journal officiel des banlieues a mis à l’honneur l’association Jardicité. A Villejuif, en banlieue parisienne, Jardicité, à l’initiative de Stéphane Kulesza, a développé une micro-production locale de fruits et légumes biologiques sur une douzaine de jardins, laissés en friche par des voisins. Celui-ci s’occupe des jardins, en échange l’association garde l’essentiel des récoltes destiné à la vente. Au sein de la communauté locale chacun s’y retrouve : les jardins sont cultivés et les habitants savent d’où vient ce qu’ils mangent.

Les Incredibles Edible ou en français les Incroyables Comestibles, vous connaissez ? C’est un phénomène répandu un peu partout dans le monde avec 250 communautés qui consiste à transformer l’espace public urbain en jardin potager gratuit et accessible à tous. Pour vous lancer, la méthode en 5 étapes.

HABITAT_ Youphil présente la tendance du cloud-housing en Espagne. Le concept est simple: rendre la vie plus facile, notamment en tant de crise. Les habitants disposent d’un appartement au sein d’un immeuble et partagent des espaces communs comme la garderie, la buanderie, la bibliothèque ou encore des potagers sur le toit. En d’autres termes, de l’habitat groupé.

INNOVATION TECHNOLOGIQUE _ Vu sur Netpublic le 2 juin 2013. Les fablabs n’en finissent pas de faire des émules. L’association Limouzi Lab, dont l’objectif est d’ouvrir un fablab à Limoges, a même mis en place un blog afin de faire partager son expérience en matière de création d’un fablab. Comment créer un fablab en 7 jours ? La réponse est là.

Un chargeur de batterie solaire à retenu mon attention : le Waka waka. Ce pour deux raisons : d’une part, il est constitué de matériaux à faible empreinte carbone et est 100 % recyclable et d’autre part, lorsque vous en achetez un, vous en donnez un à une personne en situation de précarité énergétique, par le biais de la Waka Waka Foundation.

HUMANITE_ Les valeurs d’humanité et du bien vivre ensemble se font une place de choix dans le modèle d’avenir de notre société, imaginé par un nombre croissant de penseurs de notre époque.

Le 14 juin, un petit ouvrage de 40 pages a été publié aux éditions Le Bord de l’eau : Manifeste convivialiste. Déclaration d’interdépendance. Alain Caillé, sociologue à l’origine de ce projet, a rassemblé 64 intellectuels, parmi lesquels Serge Latouche, Edgar Morin et Patrick Viveret, autour du convivialisme, comme réponse aux quatre crises morale, politique, écologique et économique qui menacent l’humanité. Ce ne sont pas les initiatives qui manquent, c’est leur regroupement autour d’un principe fort et identifiable par tous. Tel est l’objectif de ce livre. Montrer qu’au-delà des divergences, un autre monde est non seulement possible mais indispensable.

>> Lire l’interview d’Alain Caillé sur Lavie.fr

>> Un site dédié, http://lesconvivialistes.fr/

>>Découvrez Patrick Viveret et son dernier ouvrage, La cause humaine : du bon usage de la fin d’un monde dans l’émission de France Culture, Les Racines du ciel du 17 février 2013.

L’évènement Dialogues en humanité a eu lieu du 5 au 7 juillet 2013 à Lyon, dans le parc de la Tête d’Or, sur le thème « Osons la métamorphose pour réussir le 21ème siècle ». Dialogues en humanité, mouvement initié en 2002 lors du Sommet Mondial de Johannesburg, est un forum, propice à l’échange et à la rencontre autour de la question humaine. Pour en savoir plus : http://www.dialoguesenhumanite.org/

SITE A LA UNE_ Say Yess.com, passons à l’action http://www.say-yess.com/

Créé par le Programme Jeun’ESS, Say Yess a pour objectif de promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire auprès des jeunes et de soutenir les initiatives dans le domaine. Au menu, beaucoup de découvertes et un maximum d’idées.

Emission Yourope spéciale décroissance sur Arte

L’émission d’Arte, Yourope dresse un état des lieux sur la décroissance en Europe.

Au programme, la conférence des décroissants à Venise avec des intervenants du monde entier dont l’économiste Serge Latouche et Rob Hopkins à l’initiative des villes en transition en Grande Bretagne.

Berceau du mouvement Villes en transition, Totnes a engagé sa transition depuis 2006 et l’initiative s’applique dans tous les domaines de la vie économique et sociale. Saviez-vous également que la ville de Bristol a notamment créé une nouvelle monnaie locale, la Bristol Pound?

Lire la suite

Bâtir une nouvelle société, et si nous commencions maintenant?

A l’Université de la Terre le samedi 2 avril 2011 à l’Unesco, j’étais là. A la conférence « Entre performance économique et cohésion sociale : quelle place pour l’homme ? », avec la participation de Jean-Marc Borello du Groupe SOS, Jean-Guy Henckel du Réseau Cocagne, Arnaud Mourot d’Ashoka France  et Dominique Thys de la MAIF, j’étais là. A la conférence « Comment les nouvelles technologies changent-elles le monde ? », en présence de Dominique Wolton, Daniel Kaplan et Michel Maffesoli, j’étais là. Et, je peux témoigner  du succès de l’évènement. Le thème central « Bâtir une nouvelle  société» a déplacé les foules, avec quelques 18 000 visiteurs en 2 jours, et ce malgré un week-end particulièrement estival.

Lire la suite

In Transition, en route vers une société plus résiliente

Je me fais le relais du film de présentation de ce mouvement de Transition né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la ville de Totnes. L’idée est d’inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville ou quartier d’une ville) à prendre conscience du pic pétrolier, de ses profondes conséquences, et de l’urgence de s’y préparer en mettant en place des solutions. Au lieu d’attendre les réelles prises de position et les décisions des pouvoirs publics en faveur de la protection de l’environnement, les citoyens agissent pour le bien-être et le développement de leur communauté. Ce mouvement a fait ses preuves. Comme vous le verrez dans le documentaire, les initiatives sont couronnées d’un tel succès que les pouvoirs publics viennent à la rencontre de leur population pour participer au mouvement et le soutenir. Les propositions de changement viennent des citoyens, la communication est ascendante et ça marche!

Si vous avez envie d’agir à votre échelle et maintenant, il n’y a plus qu’un pas à franchir: découvrir le mouvement In Transition et son Guide des initiatives de Transition et participer au groupe Objectif résilience pour discuter sur le mouvement, les évènements, la recherche de participants, le partage de ressources et la coordination d’efforts aux niveaux régionaux et nationaux.

Un site internet pour en savoir plus http://villesentransition.net/

In Transition 1.0 from Transition Towns on Vimeo.

Pour une société de décroissance, Serge Latouche

Notre bonheur doit-il impérativement passer par plus de croissance, plus de productivité, plus de pouvoir d’achat, et donc plus de consommation? Pas nécessairement défend Serge Latouche dans son article « Pour une société de décroissance ». La société de croissance telle que nous la connaissons n’est pas soutenable. « Fondée sur l’accumulation des richesses, elle est destructrice de la nature et génératrice d’inégalités sociales. « Durable » ou « soutenable », elle demeure dévoreuse du bien-être. C’est donc à la décroissance qu’il faut travailler : à une société fondée sur la qualité plutôt que sur la quantité, sur la coopération plutôt que la compétition, à une humanité libérée de l’économisme se donnant la justice sociale comme objectif. »

Entendons nous bien, la décroissance ne signifie pas nécessairement une régression de bien-être. Il s’agit avant tout de réduire voire supprimer notre empreinte écologique. Puis, de chercher à relocaliser notre économie. Et enfin, d’arrêter la course à la production pour la production. Pour concevoir la société de décroissance  sereine et y accéder, le programme des 6 « R » vient à notre secours: réévaluer, restructurer, redistribuer, réduire, réutiliser, recycler. Six objectifs pour un cercle vertueux de décroissance. Utopie pourrait-on dire? Certes, mais chacun peut s’entendre à dire que les fondements du système actuel de croissance ne font plus leurs preuves et qu’il faut chercher ailleurs notre bonheur.

Extrait d’un article du Monde Diplomatique – novembre 2003